marche rapide

Aller en bas

marche rapide

Message par sandra le 27/06/18, 09:56 am

voir à ce sujet le bouquin de john pepper Reverse parkinson desease, comment il a réussi non à se guérir mais à diminuer ses symptomes au point de vivre une vie normale, il a actuellement 84 ans et il a été diagnostiqué en 92

sandra
Administrateur

Messages : 101
Date d'inscription : 16/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: marche rapide

Message par sandra le 15/08/18, 11:03 am

ci-dessous un extrait de Guérir grâce à la neuroplasticité (voir rubrique livres) dans lequel l'auteur, Norman Doidge, expose les raisons scientifiques des résultats ultra positifs de John Pepper, notamment des études sur l'activité physique. :

"L’exercice physique dynamique a-t-il un effet neuro protecteur dans la maladie de Parkinson ? L’« exercice dynamique » comprenait la marche, la natation et, en gros, toute « activité physique permettant d’accroître le rythme cardiaque et les besoins en oxygène » pratiquée de façon soutenue et répétée. Sur la base de l’examen de plusieurs centaines de patients, l'étude concluait : « La globalité de cet ensemble de résultats laisse penser qu’un exercice physique dynamique devrait occuper une place centrale dans notre traitement de la MP. »

Par ailleurs, le Dr Lisa Shulman et ses collègues70 de l’université du Maryland ont récemment conduit une étude comparant la marche sur tapis de course à vitesse faible et vitesse plus soutenue chez des sujets parkinsoniens. Ils ont constaté que l’exercice d’intensité moindre, pour lequel les patients sélectionnaient eux-mêmes leur vitesse, donnait de meilleurs résultats que l’exercice intense, et aboutissait finalement à une vitesse de marche plus rapide quand les patients étaient testés en dehors du tapis de course.

Souvenez-vous, Pepper a commencé son programme Run/Walk for Life à de très faibles allures ; ce n’est qu’après une longue pratique qu’il a pu augmenter sa vitesse.

L’expérience a été renouvelée en 1974 dans le cadre d’une large étude randomisée sur des patients parkinsoniens du département de neurologie de l’université de l’Iowa. Menée par le chercheur Ergun Uc, cette étude a établi que le fait de marcher quarante-cinq minutes trois fois par semaine pendant six mois avait des effets bénéfiques sur les symptomes moteurs, l'humeur et la fatigue des patients atteints de parkinson.

Bien que ces patients aient été sous anti parkinsoniens, les auteurs précisaient que ce résultat ne pouvait pas être attribué au traitement médicamenteux."

sandra
Administrateur

Messages : 101
Date d'inscription : 16/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum