Mucuna Pruriens

Aller en bas

Mucuna Pruriens

Message par Mimi le 29/06/18, 10:40 am

Voilà je crée un nouveau sujet, qui j'espère sera très long, à l'image des bienfaits de cette légumineuse si riche en lévodopa...
Il y a 3 ans, quand j'ai été diagnostiquée, j'ai cherché en 1er dans les alternatives. Je refusais le traitement chimique, l'homéopathie et l'acupuncture ne me proposaient pas d'autre chose que leur domaine, j'ai donc cherché par moi-même, J'ai commencé par de la mucuna bio qui ne m'a quasi rien fait sur quelques mois. C'était une erreur. Après, suite à ce que j'ai lu sur le site  http://gp29.net/?p=91 (lire les commentaires, et y retourner souvent, c'est LA discussion à suivre) j'ai lu qu'il y avait des mucuna avec des taux élevés de lévodopa, le top étant celle qui en contient 50%.
J'ai réalisé que la mienne n'était titrée qu'à 4% de levodopa (c'est ce que m'avait dit le service clients)  Shocked  
C'est là que je me suis dit que le faible taux de levodopa expliquait que ça ne marchait pas...
Je teste depuis plusieurs mois la mucuna de chez solbia. com et il n'y a pas photo. 50% de levodopa, en gélules de 200mg. Il faut 5 gélules pour avoir l'équivalent d'une petite gél. de Modopar. J'en prends 5 dans l'après midi, ça me permet de "tenir" jusqu'au lendemain, où je prends 2 gél de modopar (il y a un an je m'étais décidée à prendre du modopar, en y allant progressivement jusqu'à la vitesse "croisière" prescrite qui était bcp trop élevée pour moi) j'ai réduit à une de 125mg et une de 62.5mg le matin uniquement.
avatar
Mimi

Messages : 52
Date d'inscription : 05/03/2017
Age : 54
Localisation : Provence

http://parkinsonailleurs.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mucuna Pruriens

Message par sandra le 30/06/18, 05:01 pm

Merci Mimi de nous donner ce retour, moi aussi j'ai pris assez brièvement de la Mucuna Pruriens bio qui ne m'a rien fait sans doute pour la même raison.
Je rappelle ici que Manfred Poggel, auteur de "ma guérison sans chimie n'en avait pas parlé dans son propre parcours. Je lui ai demandé les retours sur ce sujet de la part des personnes qui ont rejoint l'association qu'il a créé en Allemagne pour recueillir et diffuser le maximum d'infos sur parkinson.
Sa réponse a été qu'il y a des gens qui ont eu des résultats, d'autres non.
C'est aussi sans doute pour les mêmes raisons que toi, un titrage en lévodopa trop faible.

à suivre

sandra

Messages : 73
Date d'inscription : 16/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mucuna Pruriens

Message par Mimi le 31/07/18, 11:15 am

Le sujet me turlupinait et j'ai essayé d'y voir plus clair, voilà ce que j'ai trouvé (source : mon blog )
Le mucuna pruriens figure depuis longtemps en bonne place dans les traitements alternatifs de la maladie de Parkinson.

Dans le dossier Parkinson : ce protocole naturel freine la maladie du n°24 de la revue Santé Corps Esprit (juin 2018), le dr. Antonello D’Oro indique que plusieurs études ont confirmé une efficacité du mucuna égale à celle d’un médicament classique (type Sinemet, Modopar). L’extrait de mucuna aurait plusieurs avantages par rapport à la chimie : on pourrait l’utiliser à des dosages plus élevés avec moins d’effets toxiques. L’effet « on » (réduction des symptômes) serait plus rapide par rapport au Sinemet (25 minutes versus 54 minutes) et sa durée d’action nettement plus longue (environ 204 minutes). Même à haute dose, il y aurait moins d’effets secondaires (nausées, douleurs abdominales) que chez les patients recevant des doses équivalentes en médicaments.

Le problème par rapport aux médicaments classiques, c’est que la lévodopa naturelle du mucuna pruriens ne contient pas d’inhibiteurs de la décarboxylase tels que carbidopa et bensérazide qui permettent à la lévodopa de synthèse de franchir aisément la barrière hémato-encéphalique et d’y être rapidement efficace.

Le dr. A. D’Oro conseille donc d’augmenter de 4 à 5 fois la dose de mucuna pour obtenir un effet équivalent au médicament.

Ce qui complique la conversion « naturel/chimique », c’est que les poudres ou extraits de mucuna ne contiennent pas toutes le même taux de lévodopa naturelle. Les marques ne l’affichent pas forcément (surtout celles dont le taux est bas, mais on peut l’obtenir en demandant au service clients). En gros, cela va de moins de 10 % à 50 % (chez solbia.com qui le prouve avec un certificat d’analyses).

Le dr. A. D’Oro explique qu’une tablette de Madopar (autre nom du Modopar) 250 mg « induit le même effet clinique que 1000 mg de lévodopa naturelle du mucuna. Alors, lorsqu’on sait que la plupart des mucuna vendus sur Internet ont de faibles concentrations de lévodopa, on comprend qu’il est difficile d’obtenir une efficacité thérapeutique. »

Le prix du produit entre aussi en ligne de compte, à une trentaine d’euros le flacon de 120 gélules, on ne peut guère envisager de convertir de fortes doses…

Dans son livre Medications of Parkinson’s Disease or Once Upon A Pill: patient experiences with dopamine-enhancing drugs and supplements (2003, The Parkinson’s Recovery Project ), Janice Walton-Hadlock donne l’exemple de quelqu’un qui prend 1000 mg/jour (1 gramme) de poudre de mucuna contenant 10 % de lévodopa, pour obtenir l’équivalent de 25 mg de carbidopa-lévodopa. Elle rappelle que la lévodopa naturelle du mucuna est efficace à 25 % par rapport à la chimie et qu’il faut donc en prendre 4 fois plus pour avoir un effet comparable. Mais dans ce cas, si la concentration en Lévodopa est de 10 %, il faut donc en prendre 40 fois plus… Elle ajoute que le mucuna peut, comme les traitements classiques, provoquer une addiction mais en beaucoup moins grave.

Le dr. A. D’Oro (qui n’est pas neurologue) conclut son article en soulignant qu’il serait judicieux d’établir et de mettre au point ces traitements naturels « avec un neurologue (ou avec son accord) afin qu’il gère cliniquement l’efficacité et la tolérance du traitement. Bien entendu, il est possible de combiner ces plantes avec des traitements classiques afin de réduire les doses de médicaments. »

Dans la réalité, c’est un peu à chacun de se débrouiller… Prudence donc en essayant de « passer au naturel ». Si vous décidez de convertir une prise par du naturel, parlez-en à votre neurologue, même si vous le craignez hostile. C’est ce que j’ai fait, il n’était pas contre et il l’a noté.

Pour essayer de s’y retrouver :

Tant qu’à faire, prendre du mucuna en poudre qui contient un taux de 50 %.

Si j’ai bien compris, par exemple, pour obtenir une « équivalence » à une gélule de Modopar 125 mg (100 mg de lévodopa et 25 mg de benzérazide) avec du mucuna qui contiendrait 50 % de lévodopa naturelle (à ma connaissance le taux maximum du marché, c’est chez Solbia, en gélules de 200 mg = 100 mg de lévodopa ), il faudrait donc au moins 5 gélules (= 1000 mg de mucuna donc 500 mg de lévodopa naturelle, dont seulement 25 % est efficace, soit 125 mg) pour obtenir l’équivalent d’un Modopar 125 mg.

Il suffirait donc de multiplier la dose de Modopar par 8 pour obtenir l’équivalent en mucuna de chez Solbia à 50 %.


C’est ce que je prends actuellement pour remplacer ma « dose » de l’après-midi et j’en suis satisfaite.

Quand j’ai découvert le mucuna il y a 2 ans, ignorante de l’importance du taux de lévodopa et de ces équivalences, j’avais fait confiance au service clients d’une marque bio : ils ne donnaient pas publiquement le taux de lévodopa (4%) et conseillaient jusqu’à 6 gélules/jour. Cela ne m’avait rien fait.

Ça ne veut pas dire que ça ne marchera pas pour d’autres, tout le monde ne réagit pas pareil et puis il faut aussi tenir compte de l’effet placébo qui fonctionne bien avec les parkinsoniens.

Ne jouez pas non plus aux apprentis sorciers sous prétexte que c’est une plante ; justement, comme on l’a vu, il peut y avoir des effets secondaires, voire une addiction ! On ne passe pas comme ça d’un traitement chimique à du tout naturel. Commencez prudemment par petite dose et écoutez les réactions de votre corps, l’idéal serait en effet d’être accompagné et de se faire surveiller lors de cette expérience.
avatar
Mimi

Messages : 52
Date d'inscription : 05/03/2017
Age : 54
Localisation : Provence

http://parkinsonailleurs.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Mucuna pruriens au lieu du modopar

Message par citizenzen le 23/09/18, 11:49 am

bonjour,
voici plus d'un an que j'ai remplacé le modopar par du mucuna pruriens : fin des tremblements, pas d'aggravation de mon état général ;
fin des effets secondaires du modopar : somnolence, tremblements, envie de dépenser un max.

citizenzen

Messages : 2
Date d'inscription : 23/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mucuna Pruriens

Message par sandra le 23/09/18, 09:25 pm

Bonjour citizenzen,

Très intéressant. Tu prends du mucuna à quel taux de levodopa ? combien tu en prends ? est-ce que tu as augmenté les doses au fil de l'année ? au bout de combien de temps tu as eu des résultats ?

sandra

sandra

Messages : 73
Date d'inscription : 16/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mucuna Pruriens

Message par Mimi le 24/09/18, 10:00 am

Bonjour Citizen, une question de plus : comment as-tu fait la transition modopar/mucuna ? On s'accoutume au Modopar et on ne s'en débarrasse pas comme ça. Cf. ce que relate Janice Hadlock dans "Once upon a pill" : ses patients qui ont essayer de se sevrer ont vécu l'Enfer par moments et elle préconise vivement de réduire petit à petit.
avatar
Mimi

Messages : 52
Date d'inscription : 05/03/2017
Age : 54
Localisation : Provence

http://parkinsonailleurs.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mucuna Pruriens

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum