avant d'acheter les médicaments

Aller en bas

avant d'acheter les médicaments

Message par sandra le 05/08/18, 12:04 pm

Si vous venez d'être diagnostiqué par un neurologue, ne paniquez pas, ne vous précipitez pas sur les médicaments, il faut lire avant le bouquin en libre accès "once upon a pill", oui, c'est en anglais, mais c'est si important que, si vous ne pratiquez pas l'anglais, essayez de trouver quelqu'un qui vous aide à le lire.

http://pdrecovery.org/once-upon-a-pill/

Il y a là une somme de connaissances certainement unique sur les effets des médicaments et sur la dépendance qu'ils entrainent, Janice Walton Hadlock s'appuie sur des centaines de cas. On peut parier qu'elle en connait beaucoup plus sur le sujet que le neurologue qui vous les a prescrit.

Bonne lecture Shocked

sandra

Messages : 79
Date d'inscription : 16/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: avant d'acheter les médicaments

Message par sandra le 08/08/18, 10:48 am

Je résume quelques points du livre : les médicaments pour parkinson délivrent de la dopamine, la dopamine est le neurotransmetteur de la récompense, c'est pourquoi tout ce qui touche à la dopamine est addictif, les médicaments pour parkinson n'échappent pas à cette règle. Les patients deviennent donc dépendants.

Comme toute drogue, il y a accoutumance. Les effets secondaires des médicaments deviennent de plus en plus forts, et sont souvent interprétés à tort par les neurologues comme l'aggravation de la maladie, ils augmentent donc les doses, dans une spirale qui ne s'arrête pas, effets secondaires, augmentation des doses, aggravation des symptomes.

La dépendance à la dopamine artificielle est du même ordre qu'une drogue dure, les labos emploient l'euphémisme de "tolérance" pour parler d'accoutumance et de dépendance. Cet aspect des médicaments est souvent ignoré des neurologues eux-mêmes.

Attention, Janice Hadlock est tout à fait catégorique : on ne peut pas arrêter les médicaments brutalement, c'est dangereux, il faut arrêter très progressivement, l'équipe de Janice Hadlock a mis au point un protocole de l'ordre de 10 % par semaine sur 10 semaines, elle explique cela en détail. Mais cela peut demander beaucoup plus, voire un an ou deux.

Si on ne prend pas de médicaments que faire ? Elle explique ce qu'elle a trouvé sur les causes de la maladie et ce qu'on peut faire pour s'en sortir. Se rappeler qu'elle a traité des centaines de parkinsoniens.
Voir au chapitre psy

sandra

Messages : 79
Date d'inscription : 16/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: avant d'acheter les médicaments

Message par sandra le 11/08/18, 02:19 pm

Pour compléter cette question d'arrêter les médicaments, ci-dessous l'expérience de John Pepper (voir à la rubrique livres Reverse Parkinson's disease.)

Je lui ai demandé comment il avait arrêté sa médication, sa réponse :

I only took Selegiline for eight years. I took 1 tablet in the morning and one at lunchtime. Because taking less has no effect I just came off them both with no ill effect.

For the first two years I took Sinemet and Symetrel. My doctor took me off both, cold turkey, and then put me onto the Selegiline, with no ill effects.

traduction : j'ai just pris de la Selegiline pendant 8 ans, une tablette le matin et une au déjeuner. Parce que en prendre moins n'avait aucun effet. J'ai arrêté les 2 d'un coup sans effets secondaires.

Pendant les 2 premières années, j'ai pris Sinemet et Symetrel. Mon docteur me les a arrêté d'un coup, et m'a mis sous Selegiline, sansa effets secondaires notables.

------------------------

Mon commentaire : John Pepper a semble-t-il arrêté ses médicaments de façon brutale sans en souffrir, ce qui contredit l'ouvrage de Janice Hadlock.

Il faut juste dire que Janice Hadlock a constaté que les neurologues aux Etats Unis ne semblent pas savoir qu'il faut au moins trois semaines pour avoir un résultat, et comme celui-ci n'est pas immédiat, ils ont tendance à augmenter les doses, parfois au delà même de ce que le fabricants préconisent.

Comme je ne prends pas de médocs, je ne sais pas ce qu'il en est en France.

Dans tous les cas, prudence, prudence, prudence.

sandra

Messages : 79
Date d'inscription : 16/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: avant d'acheter les médicaments

Message par sandra le 15/08/18, 04:20 pm

J'ai interrogé aussi Manfred Poggel (ma guérison sans chimie) qui m'a gentiment répondu par sa femme (en anglais) qui déconseille fortement d'arrêter brutalement

Il lui a fallu 9 mois pour arrêter ses médicaments.

Il a fait ensuite la cure "breuss" comme il l'explique dans son livre, ce qui a dû lui permettre d'éliminer beaucoup de toxines, car il a fait un jeune de 42 jours et maigri de 25 kgs, ce qui est spectaculaire, il faut le dire !!

sandra

Messages : 79
Date d'inscription : 16/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Suppréssion du MODOPAR

Message par jean claude Prévost le 08/11/18, 11:17 am

J'ai arrêté le Modopar après  deux ans de traitement par la phytothérapie comme avec le Mucuna Pruriens que j'ai remplacé sur une dizaine de jour ,un mucuna dosé équivalent d'un Modopar puis 2 sur les quatre prescrits puis 3 et 4 Mucuna aux heures habituelles de prises. ( depuis j ai lu plusieurs ouvrages sur cette pharmacologie et il semblerais que cette stratégie est une erreur, il y a compétition au niveau des transporteurs de la barrière hématoencéphalique, pourtant cela a fonctionné et je ne me voyais pas me passer totalement de L-Dopa).

Avec renfort d'aliments contenant de la tyrosine( acide aminé précurseur de la L-Dopa) par le travail du système hépatique, comme: un œuf de poule les carottes , la salade, le blanc de poulet etc...
Après deux mois je suis revenu à la vie normale, plus qu'un seul effet secondaire, la sieste de 20/30  mn à 18h. Après trois ans , le matin à jeun une gélule de tyrosine, mucuna, L-Acétyle avec jus de citron. La vie est belle!

jean claude Prévost

Messages : 4
Date d'inscription : 02/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: avant d'acheter les médicaments

Message par sandra le 09/11/18, 09:17 pm

Super intéressant. Dirais-tu que tu es stabilisé à défaut de te dire "guéri" ? Plus d'effet secondaire ! Comment décrirais-tu ton état d'esprit au départ ? expérimentation ou sentiment de confiance ? est-ce que tu as été "coaché" pour choisir cette démarche ou tâtonnements et internet ?

tu peux développer un peu quand tu écris : "cette stratégie est une erreur, il y a compétition au niveau des transporteurs de la barrière hématoencéphalique, pourtant cela a fonctionné et je ne me voyais pas me passer totalement de L-Dopa."

Cela veut-il dire que tu ne devais pas prendre de Mucuna du tout ? ou à d'autres moments ?

Merci de partager ta démarche, elle nous inspire !

sandra

Messages : 79
Date d'inscription : 16/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Je suis en rémission

Message par jean claude Prévost le 10/11/18, 11:35 am

Sandra,
Ce qui est démontré dans mon commentaire c'est qu'il faut faire le choix de réduire la dose allopathique, pour finalement la remplacer d'un coup à valeur égale de L-Dopa sous la forme poudre ou gélule en phytothérapie avec du Mucuna-Pruriens.
Pour que cela fonctionne il est nécessaire que le cerveau soit complètement ou presque(j'imagine) désoxydé, que le système "glutathion" fonctionne de nouveau d'une façon optimal. Pour ce résultat il m'a fallu une année, de prise d'antioxydant ,mélatonine à partir de la nourriture contenant acide aminé Tryptophane, Bacopa-Monnieri qui feront le ménages des métaux (il existe la Chélation mais dangereux car le fer en subi l'extraction ce qui demande une surveillance pointue) Le taux ferritine doit être légèrement en dessous du normal. Un bon dosage de vitamine B 12 et 6, E et D zinc .
Un taux de fer excessif en continu créa des symptômes parkinsoniens et autres désordres.

Suppression: boissons gazeuses, sucre, additifs, lait et fromage de vache , gluten, les solanacées, bref tout ce qui oxyde le cerveau. Puisque dans l'oxydation les médicaments "dits antiparkinsoniens " sont oxydant eux même. cela mérite une explication par l'activité qui se trouve stimulée par abondance de cette L-Dopa de synthèse pour une transformation en dopamine par une partie, les boutons synaptiques puis l'excès que le "glutathion " la mélatonine pendant le sommeil qui est " comme le service de nettoyage de la voirie de votre commune", l'intérêt également d'avoir un sommeil réparateur expression bien connue. Bien nourrir le cerveau.
( Je me suis dis , si ça ne marche pas je reprendrais le médicament conventionnel.)

Sandra, pas de gourou pas de science infuse seulement après deux années de traitements , une nuit mon cerveau ou mon esprit frondeur de toujours ou un des deux m'a fait prendre conscience qu'à ce rythme dans une paire d'années (comme on dit en Normandie) je serais dans un fauteuil.

Je Décide de m'en sortir en apprenant les neurosciences puisque les médecins nous expliquent peu de chose. Consultation chez mon médecin, pour lui annoncer mon souhait de ne plus prendre cette "chimie". Surpris, mais accède à ma demande et me donne les pistes , B.A. Ba pour apprendre et m'envoie à la bibliothèque de la faculté de médecine. Je choisi celle de Paris ,puis j'achète les bouquins de spécialistes, etudie pendant deux ans, et je continu aujourd'hui. Je ne vous cache pas que ma naïveté et ignorance dans ce domaine ont été le moteur, si j'avais eu connaissance de la difficulté qui m'attendait ,peut être que je ne me serais pas lancé dans cette aventure à 67 ans. Mon intuition d'autodidacte m'a guidée dans mes choix.

Je suis en période d'écriture pour écrire mon parcours avec l'aide de Mimi, il servira j'espère à donner de l' espoir , car je trouve inadmissible qu'à notre époque ,annoncer au Parkinsonien qu'ils sont atteint d'une maladie "incurable" , c'est envoyer un mauvais message au patient, son subconscient enregistre la sentence dite par un spécialiste neurologue, pour certains ils décident de bien vivre le temps présent , pour d'autres, inconsciemment se laisseront "aller" docilement, puisque plus d'espoir.

Sans perdre de vue que cette maladie est la conséquence d'un vieillissement prématuré de nos neurones dopaminergiques créé par l'humain dans les pays dits "développés" avec une nourriture oxydative et appauvrie.

Voici en quelques lignes le cheminement, après 7 années du début d'un scénario annoncé, j'en ai modifié la fin en happy End!

Bien à vous et meilleur santé! JCP

jean claude Prévost

Messages : 4
Date d'inscription : 02/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: avant d'acheter les médicaments

Message par Pivouanne le 13/11/18, 10:52 pm

Bonjour Monsieur Prévost

Pivouanne

Messages : 11
Date d'inscription : 25/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: avant d'acheter les médicaments

Message par sandra le 14/11/18, 08:41 am

Merci Jean Pierre de toutes ces précisions, ce qui me frappe à nouveau par rapport aux autres cas de rémission voire de guérison que nous avons cités dans le forum, c'est la décision prise : je vais faire autrement, je vais m'en sortir par moi-même; ça me conforte sur l'importance de l'attitude intérieure. J'attends donc le livre avec impatience.

Sandra

sandra

Messages : 79
Date d'inscription : 16/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: avant d'acheter les médicaments

Message par Pivouanne le 14/11/18, 08:49 am

Re-bonjour monsieur Prévost je ne comprends pas il me manque la totalité de mon message . Ce n'est pas grave je recommence : je voulais vous demander ce qui à votre avis dans votre parcours a été déterminant ,nécessaire et suffisant pour votre "guérison" . Avez-vous par exemple tenté d'arrêter également le Mucuna La L-tyrosine et la NAC pour voir si ça changeait quelque chose . Peut-être qu'au stade où vous en êtes arrivé sport alimentation et attitude mentale seraient suffisants .

Pivouanne

Messages : 11
Date d'inscription : 25/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: avant d'acheter les médicaments

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum