les études cliniques sur le cannabis/Parkinson

Aller en bas

les études cliniques sur le cannabis/Parkinson

Message par sandra le 03/10/18, 09:12 pm

Source : Norml France
https://www.norml.fr/sante-prevention-rdr/portail-professionnels-de-sante/etudes-cliniques-et-precliniques/


Des données d’études rapportent que des patients atteints de Parkinson déclarent que le cannabis est hautement efficace pour atténuer les symptômes de la maladie, particulièrement dans le traitement des symptômes non moteurs.[1-3] Les données observationnelles confirment ces affirmations. Des chercheurs de l’Université de Tel-Aviv, Département de neurologie, ont évalué les symptômes de la maladie de Parkinson chez 22 patients, avant et 30 minutes après avoir inhalé du cannabis. Dans l’un des essais, les chercheurs ont rapporté que l’inhalation de cannabis était associée avec « des améliorations significatives, après le traitement, dans les tremblements, la rigidité et la bradykinésie (ralentissement des mouvements). Aucun effet indésirable significatif de la substance ne furent observés ».[4] Dans un autre essai, les chercheurs ont constaté que l’inhalation de cannabis – autant à court qu’à long-terme – était associée avec un soulagement de la douleur amélioré.[5]  : « Cette étude ouvre la voie à d’autres stratégies de traitement de la maladie de Parkinson, spécialement chez les patients résistants aux médications usuelles. »

Séparément, dans un essai d’observation rétrospectif, les chercheurs ont évalué l’utilisation quotidienne de cannabis chez 47 patients atteints de Parkinson sur une période de plusieurs mois (allant de trois mois à 84 mois). La plupart (82%) des patients ont rapporté que le cannabis médical « améliorait leurs symptômes globaux ». Plus précisément, l’administration de cannabis était associée à une réduction des douleurs, de la raideur et des tremblements ainsi qu’à une amélioration de l’humeur et de la qualité du sommeil. Les participants étaient également moins susceptibles de déclarer avoir souffert de chutes après avoir commencé à consommer du cannabis. Les auteurs concluent: « Les résultats de notre étude démontrent que la plupart des utilisateurs avaient trouvé que le cannabis médical améliorait leur condition, et que ce traitement était sûr, sans effets secondaires majeurs. » [6]

L’administration de cannabinoïdes isolés pourrait aussi contrer divers symptômes de Parkinson. Selon une série de synthèses de cas publiées en 2014 dans le Journal of Clinical Pharmacy and Therapeutics, un traitement quotidien au cannabidiol réduisait les symptômes du trouble du sommeil paradoxal (RBD – mouvements oculaires rapides) chez les patients souffrant de Parkinson.[7] Par la suite, des données cliniques contrôlées contre placebo indiquent que l’administration de CBD est associée à une amélioration de la « qualité de vie » et du « bien-être »  des patients parkinsoniens.[8] Le composé a aussi démontré qu’il atténuait les symptômes psychotiques des patients atteints de la maladie.[9]

Par conséquent, quelques experts dans ce domaine supposent maintenant que « divers cannabinoïdes ou autres composés ciblant le système cannabinoïde endogène pourraient se montrer utiles pour le traitement des symptômes de la maladie de Parkinson »[10]

Bibliographie / Références

[1] Finseth et al. 2015. Self-reported efficacy of cannabis and other complementary medicine modalities by Parkinson’s disease patients in Colorado. Evidence‐Based Complementary and Alternative Medicine. In Print. (Efficacité auto-déclarée du cannabis et d’autres modalités de [traitement par des] médecines complémentaires par des patients atteints de la maladie de Parkinson au Colorado)

[2] Venderova et al. 2002. Survey on cannabis use in Parkinson’s disease: Subjective improvement of motor symptoms. Movement Disorders 19: 1102‐1106. (Enquête sur l’utilisation de cannabis dans la maladie de Parkinson: Améliorations subjectives des symptômes moteurs)

[3] Kindred et al. 2017. Cannabis use in people with Parkinson’s disease and multiple sclerosis: A web-based investigation. Complimentary Therapies in Medicine 33: 99-104.

[4] Lotan et al. 2014. Cannabis (medical marijuana) treatment for motor and non-motor symptoms of Parkinson disease: an open-label observational study. Clinical Neuropharmacology 37: 41‐44.
(Le cannabis médical comme traitement des symptômes moteurs et non-moteurs de la maladie de Parkinson: Une étude observationnelle ouverte)

[5] Shohet et al. 2017. Effect of medical cannabis on thermal quantitative measurements of pain in patients with Parkinson’s disease. European Journal of Pain 3: 486-493.

[6] Balash et al. 2017. Medical cannabis in Parkinson’s disease: Real life patients’ experience. Clinical Neuropharmacology [online ahead of print].

[7] Chagas et al. 2014. Cannabidiol can improve complex sleep-related behaviours associated with rapid eye movement sleep behaviour disorder in Parkinson’s disease patients: a case series. Journal of Clinical Pharmacy and Therapeutics 39: 564‐566. (Le cannabidiol peut améliorer les comportements somnambuliques complexes associés aux mouvements oculaires rapides (trouble du sommeil paradoxal) dans la maladie de Parkinson)

[8] Chagas et al. 2014. Effects of cannabidiol in the treatment of patients with Parkinson’s disease: an exploratory double-blind trial Journal of Psychopharmacology 28: 1088‐1098.
(Effets du cannabidiol dans le traitement de patients souffrant de la maladie de Parkinson: un essai exploratoire en double aveugle)

[9] Zuardi et al. 2009. Cannabidiol for the treatment of psychosis in Parkinson’s disease. Journal of Psychopharmacology 23: 979‐983. (Le cannabidiol pour le traitement des psychoses dans la maladie de Parkinson)

[10] Venderova et al. 2002. Op. cit.

sandra

Messages : 79
Date d'inscription : 16/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum