Diane Patenaude

Aller en bas

Diane Patenaude

Message par sandra le 27/08/18, 02:04 pm

Québecoise, diagnostiquée à 36 ans, cela fait, dit-elle 20 ans qu'elle vit avec parkinson et qu'elle va plutot bien.

je reprends ci-dessous le résumé de Mimi sur son livre À nous deux parkinson !

Diane n’a pas abandonné son traitement chimique, mais après 24 ans de maladie, elle dit qu'elle prend beaucoup moins de médicaments qu’à une époque… Elle ne parle que de ce qu’elle a expérimenté avec succès, et toujours en citant des sources sûres : entre autres le régime Seignalet (popularisé au Québec par Jacqueline Lagacé ), des lectures inspirantes ("Revivre" du regretté Guy Corneau), le travail sur soi, etc. Le tout est bien écrit et agréable à lire. Les chapitres restent en surface et c'est à nous d'aller "creuser" dans les diverses pistes abordées, de nombreuses références sont en annexe.
Le livre est moins radical que celui de Manfred J.Poggel puisqu'elle ne quitte pas la chimie et on sent bien qu'elle ne veut pas non plus se mettre à dos le corps médical. Le fait que les chroniques soient des copiés/collés ou des reprises des anciennes éditions est un peu perturbant car elles ne sont pas datées et un peu dans le désordre mais l'auteure est tellement enthousiaste et bouillonnante d'énergie que ça n'est pas trop gênant. Ses secrets pour tenir aussi longtemps : un ménage heureux, soutien familial,avoir reconnu ne plus être capable de travailler (elle avait sous ses ordres plusieurs centaines d'employés), de l'exercice et encore de l'exercice, une alimentation saine (elle découvre sur le tard le régime Seignalet), se sentir utile en s'investissant dans des activités bénévoles (groupes de parole PK, conférences, blog...) et cultiver son optimisme...

Le blog de l’auteure :

https://maladieparkinson.wordpress.com/

sandra

Messages : 79
Date d'inscription : 16/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diane Patenaude

Message par sandra le 27/08/18, 02:18 pm

Je rajoute son intro :

Si je vous dis qu’après 24 ans de vie avec la maladie de Parkinson, je me donne une note de 95 % pour ce qui concerne mon autonomie et 98 % pour mon niveau de bonheur, est-ce possible ? Si vous avez décidé de vous battre au lieu de subir, vous augmentez considérablement les chances d’atteindre votre but. Contrairement à ce que de nombreuses personnes peuvent penser, je n’ai pas cherché à guérir de la maladie de Parkinson (je suis réaliste… mais optimiste aussi). J’ai juste cherché à éviter deux choses importantes pour moi : minimiser les douleurs et préserver mon autonomie. Pour y parvenir, j’ai travaillé très fort.
J’ai visité une panoplie de spécialistes en médecines naturelles, j’ai changé mon régime alimentaire, y ai ajouté des suppléments ici et là et j’ai fait confiance à mon instinct. Avec tout cela, j’ai obtenu de très bons résultats. J’ai aussi gardé mon humour, c’est une condition essentielle !
Aujourd’hui, je me dois de partager le fruit de mes efforts avec mes pairs en espérant que cela leur donnera de l’espoir. Car l’espoir est le carburant qui nous permet d’avancer un jour à la fois et d’aimer la vie malgré la maladie.

sandra

Messages : 79
Date d'inscription : 16/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum